Contact
06.41.69.23.84 / 06.50.44.01.62

Accueil > PHILOSOPHIE > À la recherche du bien-être perdu

À la recherche du bien-être perdu

Voyager, faire la fête, se divertir, acheter, se faire plaisir, faire du sport, bien manger... Dans sa quête du plaisir, l’homme moderne consomme des instants de bien-être et joies passagères qui lui font oublier un court instant sa souffrance sans pour autant éradiquer son "malheur".
Une fois l’instant terminé, ce bien-être se dissipe comme un rêve pour un retour à la réalité d’une vie standardisée où le quotidien est souvent synonyme "d’ennui(s)".

Que faudrait-il donc faire pour être heureux ? Et surtout, comment augmenter la durée ce bonheur si fugace ?

Le secret du bonheur = Satisfaction / par les désirs

Notre erreur est de rechercher le bien-être.
- "Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d’apprécier avec moins" [1]
Le bonheur réside en effet dans l’absence de stimuli extérieur. Cette vision est malheureusement anxiogène pour notre société où l’on pense le spirituel sans le vivre. Nous ne sommes pas préparer à vivre les expériences spirituelles.

- "Le bonheur n’est pas le but mais le chemin"
Le bonheur ne peut se réaliser qu’au présent en touchant le bien-être à chaque instant, le plus possible, dans les moindre faits (en marchant, faisant la vaisselle, travaillant, discutant...). "Le passé n’existe plus et le futur n’existe pas encore, alors à quoi bon leur laisser toute la place".

Pourquoi le bonheur est fugace ?

Notre problème réside dans le fait que nous avançons dans la vie pour tirer un avantage. Nous donnons trop d’importance au résultat.
Quand on atteind un certain niveau de bonheur, c’est le moment où l’on devrait être vigilant.
Or, nous nous assoyons souvent sur nos lauriers.
Tant que l’objectif bien-être est à atteindre, nous savons rester attentif. Mais, une fois atteind, nous baissons notre garde et arrive la phase dépressive avant le prochain objectif.
Il est donc essentiel de tout le temps avancer et ne jamais s’arrêter.

- "Ne crains pas d’avancer lentement, crains seulement de t’arrêter" [2]




[1Mahatma Gandhi

[2Lao Tseu