Contact
06.41.69.23.84 / 06.50.44.01.62

Accueil > PHILOSOPHIE > Etre simple, modeste et humble

Etre simple, modeste et humble

La modestie implique d’être sûr de soi : à quoi sert-il d’en rajouter si l’on a une idée précise de ses qualités ?

Ne pas se placer au-dessus de qui que ce soit, même si on a des signes extérieur de supériorité. Pour cela, il faut prendre conscience que l’on veut souvent être supérieur aux autres.
Il est important de comprendre que l’autre fait ce qu’il peut avec les "cartes" qui lui sont données dans sa vie.

Être simple suppose aussi de vivre simplement une situation et de ne pas la compliquer, c’est à dire être capable de vivre une situation pour ce qu’elle est et ne pas la transformer.

Nous vivons dans une société de compétition. Cette société nous fait croire que le bonheur est de vivre avec de grandes choses, avec une grande maison, une "grosse" tête...
En conditionnant notre bonheur dans l’avoir, nous n’arriverons jamais à être heureux.

"La simplicité c’est arriver à être heureux tout le temps"

A cultiver :


- Être prêt à reconnaître ses défauts
- Apprendre à garder profil bas sans se sentir frustré ou diminué
- Se faire entendre que lorsqu’il est nécessaire en veillant à y mettre les formes

A éviter :


- Éviter de souligner ses talents pour ne pas susciter d’hostilité
- Éviter de se vanter de ses succès, car ils sont relatifs et transitoires
- Ne pas confondre modeste et servilité : rester à sa place n’est pas synonyme de ramper